Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant un siècle encore...

Nous choisissons la paix !

Quelle naïveté peut-on voir dans ce choix ? C'est le choix le plus difficile, le plus pensé, et le moins naïf qui soit.

Où est la naïveté dans le fait d'être prêt à oublier les souffrances passées, la rancune, l'esprit revanchard et l'escalade cyclique de toutes les violences ?

C'est le choix des gens simples, pour qui l'autre, « l'ennemi », n'est ni un animal ni un fou dangereux, ni un cafard ou un monstre, mais un frère, une sœur en humanité.

C'est plus compliqué que ça ? Pas de paix sans justice ? N'en jetez plus ! De grâce ! Votre fureur fait concurrence au fracas des bombes !

Qu'est-ce qui est plus compliqué que la paix ?

Comment peut-on espérer la justice dans la guerre ? La guerre, c'est le sang et les larmes, c'est la destruction et le lit de toutes les frustrations, de tous les replis, de toutes les vengeances.

Que les forces en présence soient déséquilibrées, nous le savons. Mais combien de temps encore opposerons-nous le sang au sang, le meurtre au meurtre, un enfant à un autre, une roquette contre une bombe ?

N'entendez-vous pas ceux qui pleurent leurs enfants de part et d'autre ? Leurs sanglots se ressemblent étrangement, comme une langue commune.

Que le nombre de victimes soit disproportionné de part et d'autres, nous le savons. Mais une seule de ces victimes, n'est-ce pas une victime de trop déjà ? Surtout lorsque sa mort est érigée en martyre aux fins de faire d'autres morts encore.

Et encore et encore et encore !

Que la politique d'un état soit injuste, que la réponse d'un autre le soit tout autant, nous le savons. Qu'y a-t-il d'incompatible avec le fait de dire STOP ! Arrêtez ! Cessez cette folie ! C'est trop !

Depuis quand, les peuples, de part et d'autre, sont responsables de ce qu'on leur inflige, propagande sanglante comprise ? Depuis quand les peuples écrasés par la peur, la misère ou l'injustice sont-ils responsables des folies de ceux qui les gouvernent, et de la meute insensée de tous ceux qui les soutiennent ? Qui sont ces « ILS » que vous haïssez, que vous condamnez, que vous maudissez ? Les connaissez-vous seulement ?

Entendez la voix de ceux qui ne hurlent pas avec les loups ! Ils sont là, étouffés par les discours haineux et prêts à vivre ensemble pour que tout cela cesse, enfin !

Nous choisissons la paix, et ce choix, c'est celui de ceux qui ne veulent plus compter : un enfant contre un autre, une bombe contre une roquette, une provocation contre une offensive... et un mur entre les hommes.

Nous choisissons la paix et ce choix est douloureux. C'est celui de faire table rase d'un passé de haine, pour choisir la vie, parce que toutes sont précieuses, parce que vos mères sont les nôtres et nos enfants les vôtres.

Et surtout, surtout, cessez d'invoquer votre Dieu. chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes ou athées, religieux ou laïcs, cessez d'enfouir votre humanité derrière des invocations, cherchant à justifier la mort par les textes sacrés ou profanes, par un prétendu pragmatisme politique ou une idéologie.

Rien ne justifie la mort, la haine, la destruction ! Est-ce vraiment ce qu'enseignent vos livres ?

Aujourd'hui, nous pouvons faire ce choix et le faire entendre parce que rien, dans l'histoire des hommes, n'est impossible. Les empires s'effondrent, les tyrans meurent, les guerres s'achèvent toutes un jour.

Ou alors continuons de compter sans fin : Un enfant contre un autre, le sang pour le sang, une bombe contre une roquette, dans une comptabilité morbide que nous tiendrons tous pendant un siècle encore...

ASL, le 11 juillet 2014.

Tag(s) : #Guerres

Partager cet article

Repost 0