Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plessy vs Ferguson

Soixante-trois ans avant que Rosa Parks ne refuse de céder sa place, dans un bus d'Alabama, Homer Plessy, mulâtre de Louisiane, né libre et octavon, achète, le 7 juin 1892, un billet de première classe, auprès de l'East Louisiana Railroad...

Depuis 1890, en Louisiane, une série de lois a été votée, qui instaure, entre autres, une stricte ségrégation raciale dans l'accès aux transports ferroviaires. Des wagons séparés sont prévus et mis en service rapidement.

Plessy appartient alors au Comité des Citoyens de Louisiane, qui milite pour l'abrogation de cette loi, et la compagnie de chemins de fer, avertie de son origine "raciale", engage un détective privé" chargé de son arrestation. Dès qu'il s'assoit dans le wagon réservé aux blancs, il est aussitôt invité à descendre du train. Son refus motive son expulsion immédiate, et il est jeté dehors sans ménagement par le sbire de la compagnie.

Aussitôt, Plessy, soutenu par le Comité des Citoyens, s'engage dans une bataille juridique, comme les Américains en ont le secret. C'est d'abord devant la Cour de district qu'il porte sa cause, considérant que la loi de 1890 viole le treizième et le quatorzième amendements, qui entérinent l'abolition de l'esclavage, et accorde la citoyenneté et une égale protection des droits à tous ceux qui sont nés sur le territoire des Etats-Unis. Au cours de l'audience, Plessy, que rien ne distingue physiquement des blancs, refuse de répondre aux questions concernant son origine "raciale", et demande l'abandon des poursuites à son encontre, par la procédure du Writ of Prohibition, arguant de l'inconstitutionnalité de la loi, et renvoyant ainsi l'affaire devant des instances supérieures.

Le procès Plessy vs State of Louisiana constitue la deuxième étape de la bataille judiciaire. Le juge Ferguson, déjà présent lors du premier procès, tranche en faveur de l'indépendance législative de l'état, et Plessy est débouté, condamné à une amende de 25$. Le Separate Car Act est ainsi jugé constitutionnel, à la condition qu'il ne s'applique que dans l'état de Louisiane.

Quatre ans après le funeste voyage d'Homer Plessy, en 1896, l'affaire est portée devant la Cour Suprême des Etats Unis d'Amérique.

Plessy vs Ferguson

Le 18 mai 1896, par sept voix contre une, l'un des juges étant absent en raison du décès de sa fille, la Cour Suprême rejette le recours de Plessy, et ne constate aucune violation de la loi par l'état de Louisiane. La mesure y est même présentée comme indispensable pour éviter les troubles à l'ordre public...

Tout en réaffirmant le principe de l'égalité... puisque les noirs, comme les blancs ont accès aux trains de la compagnie ! La stricte séparation ne peut donc être considérée comme l'infériorité d'une "race" par rapport à l'autre !

Alors, la ségrégation peut se confirmer et s'étendre à tous les lieux publics : écoles, toilettes publiques, restaurants... Jusque là, seules les personnes privées, en vertu du rejet par la Cour Suprême du Civil Rights Act de 1875, pouvaient exercer légalement cette stricte séparation des "races".

Le juge John Marshall Harlan, est l'un des seul à s'insurger contre cette décision, qui favorise l'implantation durable et motive les actions du Ku Klux Klan dans les états du Sud.

« Mais selon la Constitution, aux yeux de la loi, il n'y a pas dans ce pays une classe supérieure, dominante, ou dirigeante. Nous n'avons pas de caste. Notre constitution ne distingue pas les couleurs, et ne connaît ni ne tolère aucune classe parmi les citoyens. S'agissant des droits civiques, tous les citoyens sont égaux devant la loi. Le plus humble est l'égal du plus puissant. Pour la loi, un homme est un homme, et elle ne peut dépendre de sa couleur ou de son milieu alors même que ses droits civiques sont garantis par la loi suprême du pays »

Mais, malgré l'opiniâtreté de Plessy, d'Harlan et du Comité des Citoyens, l'arrêt de la Cour Suprême entérine la doctrine qui persiste jusqu'aux années cinquante, dans les anciens états esclavagistes :

Separate but equal,

Séparés mais égaux...

Plessy vs Ferguson

En 1927, trente-et-un an plus tard, le jugement Plessy vs Ferguson permet, notamment, l'exclusion d'une école réservée aux blancs d'une jeune sinno-américaine, Martha Lum, dans le comté de Bolivar, Mississippi... alors qu'aucune école ouverte à la communauté chinoise n'existait dans le district.


Jusqu'à ce qu'une femme, le 1er décembre 1955, dans un bus de Montgomery, Alabama, refuse, à son tour, d'obéir au chauffeur qui la somme de descendre, parce qu'elle s'est assise à une place réservée aux blancs.

" Je voudrais que l'on se souvienne de moi comme d'une personne qui voulait être libre, pour que les autres le deviennent aussi."
Rosa Parks.

En musique, la longue marche vers l'égalité... civique.

Tag(s) : #Luttes, #Amériques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :