Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fraude fiscale, une histoire très ancienne...

Appien d'Alexandrie (90-161) , dans son Histoire des Guerres Civiles de la République Romaine, dénonce ainsi la pratique courante des fausses déclarations foncières des grands propriétaires terriens, qui selon lui, ont aggravé la crise de la République Romaine :

" Les possesseurs des terres négligèrent de fournir l'état de leurs propriétés. On fit une proclamation pour les traduire devant les tribunaux.
De là une multitude de litiges très embarrassants. Partout où, dans le voisinage des terres que la loi atteignait, il s'en trouvait d'autres qui avaient été, ou vendues, ou distribuées aux alliés, pour avoir la mesure d'une partie, il fallait arpenter la totalité, et examiner ensuite en vertu de quoi les ventes ou les distributions partielles avaient été faites. La plupart n'avaient, ni titre de vente, ni acte de concession, et lorsque ces documents existaient, ils se contrariaient l'un l'autre.
Était-on parvenu à débrouiller les dimensions ? les uns avaient mis à nu des terres antérieurement plantées et agencées ; d'autres avaient laissé des terres en labour dégénérer en friches, en landes, en marécages ; car celles qui échurent à des militaires, durent, dès le principe, être assez mal travaillées. D'un autre côté, un décret qui avait ordonné de mettre en valeur certaines terres incultes, avait fourni occasion à plusieurs de défricher les terres limitrophes de leurs propriétés, et de confondre ainsi l'apparence extérieure des unes et des autres. Le laps du temps avait d'ailleurs donné à toutes ces terres une face nouvelle ; et les usurpations des citoyens riches, quoique considérables, étaient difficiles à déterminer. De tout cela, il ne résultait qu'un remuement universel, un chaos de mutations et de translations respectives de propriétés.

Impatientés de toutes ces entraves, ainsi que de la précipitation avec laquelle les triumvirs, juges de ces affaires, les expédiaient, les Romains du dehors furent d'avis, pour se prémunir contre toute injustice, de mettre leurs intérêts entre les mains de Cornélius Scipion, le destructeur de Carthage. "

Appien, Guerres Civiles, Livre III, 155 ap. J-C.

Espérons que les scandales ne mèneront pas les Français à mettre leurs intérêts dans les mains de Marina Lepenis, constructrice de rien...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :