Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'insurrection, une belle tradition tunisienne !

Après la chute du Front populaire juin 1937, les espoirs d'une autonomie politique en Tunisie s'effondrent.
Depuis novembre, les mouvements de grève et de protestation des travailleurs et des étudiants se succèdent, soutenus par le durcissement du Néo-Destour, à mesure que la répression s'intensifie.
En avril, à Tunis, la situation est insurrectionnelle. Le 9, Ali Belhouane, le leader de la jeunesse, est convoqué chez le juge d'instruction. Une foule immense se presse devant le palais de justice.
Les Tunisiennes, du haut des terrasses, lancent au manifestants tous les ustensiles pouvant servir d'armes improvisées.

Et la troupe tire sur les manifestants, au fusil, puis à la mitrailleuse,.
22 manifestants tombent sous les balles, et 150 sont blessés. L'état d'urgence est proclamé.
Le lendemain, Bourguiba, Slim, et les autres dirigeants du Néo-Destour sont arrêtés, et traduits devant un tribunal militaire pour atteinte à la sûreté de l'état. Le parti est contraint à la clandestinité.

L'insurrection, une belle tradition tunisienne... Et ce n'est pas fini. Les Tunisiennes et les Tunisiens n'ont pas l'intention de se laisser voler leur nouveau printemps.

Tag(s) : #Colonisation, #Insurrection, #Luttes, #Afrique

Partager cet article

Repost 0