Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17 avril, journée mondiale des luttes paysannes !

Née au Brésil, à l'initiative du Mouvement des Sans-Terre, Movimento dos Trabalhadores Rurais Sem Terra, cette journée célèbre les luttes des paysans du Sud, en proie au système latifundiaire, hérité de l'économie coloniale.

Partout, et particulièrement en Amérique Latine, les paysans du Sud sont confrontés aux grands propriétaires terriens qui accaparent les meilleures terres, et les défendent souvent à l'aide de milices privées prêtes à tuer.
Au Brésil, ce sont les capitaineries héréditaires, contrôlées par les descendants des aristocrates portugais, où ont travaillé des millions d'esclaves, amérindiens puis africains, jusqu'à l'abolition, en 1888.
Aujourd'hui encore, 1% de grands propriétaires possèdent 54% de la terre, tandis que 12 millions de petits paysans se partagent le reste. C'est à dire : Rien.

La révolution verte, à partir des années 60, aggrave encore cette injustice, puisque seuls les plus riches peuvent mettre en oeuvre les techniques de mécanisation, d'irrigation et de sélection des semences. C'est le temps de la dictature militaire, et les petits paysans sont expropriés en masse.
De toutes les luttes, les Sans-Terre brésiliens ont participé à la chute de la dictature, encouragés par la Théologie de la Libération. Mais cela ne suffit pas à briser le pouvoir des latifundios. Régulièrement, les leaders paysans sont assassinés, et les mouvements écrasés.

Le 17 avril 1996, dans l'État du Pará, au nord du Brésil, la police militaire, venue défendre les intérêts des propriétaires, abattent 19 manifestants.
Ce jour funeste est devenu le symbole des luttes paysannes, adopté par les organisations internationales de défense des paysans, en lutte contre les grands domaines aux mains d'une oligarchie coloniale, ou des firmes transnationales

Tag(s) : #Luttes, #Terre

Partager cet article

Repost 0